La stérilisation des chats ... pourquoi stériliser?

La puberté chez le chat se produit en moyenne autour de l’âge de 6 mois avec des variations en fonction des races et des individus.

 

Contrairement à la chienne qui ne manifeste généralement que deux cycles de chaleurs par an, la chatte présente un polyoestrus saisonnier. C’est-à-dire qu’elle va produire une série de cycles pendant toute une période de l’année. L’entrée en cycle est conditionnée par l’augmentation de la photopériode c’est-à-dire par l’allongement de la durée du jour. Ainsi, généralement les chattes commencent leurs cycles en février et les terminent en septembre. Ils durent environ trois semaines mais il existe des variations entre les individus. Ils se succèdent ensuite toute la saison tant que la chatte n’est pas saillie.

 

Contrairement aux idées reçues, il n’a pas été prouvé scientifiquement que « faire faire au moins une portée avant de stériliser » avait des bénéfices sur la santé ou le bien être des animaux. Aussi, si la reproduction n’est pas souhaitée pour votre chat(te), la stérilisation apporte de nombreux bénéfices pour leur santé.

Bénéfices chez le chat et la chatte ?

  • La prévention des maladies sexuellement transmissibles (SIDA et Leucose féline).

  • La lutte contre la prolifération de chats errants.

 

Bénéfices chez la chatte?

 

  • La suppression définitive des chaleurs impliquant l’arrêt de l’attraction des mâles. Les manifestations des chaleurs peuvent en effet devenir très gênantes si vous ne destinez pas votre chatte à la reproduction. Car c’est l’accouplement qui induit l’ovulation, et avec elle l’arrêt de ces comportements qui sont parfois très expressifs chez la chatte (miaulements, cris bruyants et insistants).

  • La prévention des tumeurs ovariennes, utérines et mammaires potentiellement cancéreuses.

  • La prévention des « grossesses ou lactations nerveuses »  et de la fibroadénomatose mammaire qui favorisent les tumeurs mammaires.

  • La prévention et le traitement des infections utérines (mucomètre, métrite, pyomètre).

Bénéfices chez le chat ?

  • La suppression de l’attirance pour les femelles en chaleurs, impliquant une réduction du périmètre de promenade et des risques d’accidents sur la voie publique.

  • La diminution des agressions et bagarres entre chats mâles vivant à l’extérieur, sources d’abcès fréquents par morsures et griffures et de transmission du SIDA ou de la Leucose féline.

  • La prévention et le traitement des tumeurs testiculaires.

  • La réduction du risque de marquage urinaire au sein de l’habitat et de l’odeur des urines pour les chats d’intérieur. Le marquage urinaire est un comportement naturel qui n’est pas problématique à l’extérieur mais qui le devient avec un chat d’intérieur. La castration effectuée rapidement après son apparition fera disparaître ce comportement. En revanche, plus on attend et plus ce comportement risque de persister malgré l’opération!

  • NB : en cas de migration incomplète des testicules en position scrotale au cours de la croissance (monorchidie = 1 testicule non descendu, cryptorchidie = 2 testicules non-descendus), l’un ou les 2 testicules est/sont resté(s) soit dans l’abdomen, soit en région inguinale. La castration est indiquée pour éviter de développer une tumeur du/des testicule(s) non-descendu(s). D’ailleurs, la mise à la reproduction des mâles ayant cette anomalie est à éviter car elle est héréditaire!

Les chats mâles non castrés se bagarrent plus et risquent donc plus d'attraper le SIDA ou la leucose

Les chats non stérilisés qui peuvent sortir et vagabonder participent à la prolifération des chats errants

Tumeur mammaire ulcérée chez une chatte non stérilisée

Les chats mâles non castrés se bagarrent plus et risquent donc plus d'attraper le SIDA ou la leucose

1/5

Les chats errants véhiculent des parasites (puces, vers, ...) et des maladies comme le coryza, le SIDA des chats, la leucose, ...

1/5
Système reproducteur du chat
Système reproducteur du chat

Stérilisation du chat
Stérilisation du chat

Une incision est pratiquée sur chaque testicule

La pillule n'est pas conseillé
La pillule n'est pas conseillé

Pour la contraception, la pilule n'est pas recommandée du fait des effets indésirables fréquents qu'elle occasionne: pyomètre, tumeurs mammaires, diabète, ...

Système reproducteur du chat
Système reproducteur du chat

1/5
Stérilisation chirurgicale ou pilule contraceptive?

La chirurgie sous anesthésie générale:

 

  • La stérilisation est définitive et irréversible.

  • Chez la chatte : on pratique l'ablation des ovaires (ovariectomie) ou des ovaires et de l’utérus (ovario-hystérectomie) selon le cas.

  • Chez le chat : on pratique l'ablation des testicules.

  • Quand ?: S’il y a pour motif d’éviter la reproduction dès l’arrivée de la puberté, ou le marquage urinaire chez le mâle, l’idéal est de l’effectuer entre 6 et 7 mois. Si toutefois la chatte atteint cet âge dans le courant de l’automne, il y a peu de chances qu’elle entre en chaleurs avant le mois de février suivant, et la chirurgie peut attendre d’approcher cette échéance.

 

La pilule contraceptive:

 

  • La stérilisation est temporaire et réversible.

  • Chez la chatte : la contraception hormonale existe toujours par voie orale. Elle se présente sous forme de pilule à donner tous les 15 jours en prévention des chaleurs ou 1 fois/jour pendant 8 jours pour interrompre des chaleurs. Toutefois, nous ne recommandons plus de nos jours cette méthode car elle peut provoquer, même après une seule prise, des effets secondaires bien connus comme le pyomètre (infection utérine nécessitant l’ovario-hystérectomie en urgence) tel qu'il l'est écrit dans leur notice. Ces pillules augmentent aussi fortement le risque de développer du diabète et des tumeurs mammaires potentiellement cancéreuses (nécessitant aussi un traitement chirurgical). De ce fait, la pillule sera plus onéreuse que la stérilisation chirurgicale puisqu' elle impliquera d'autres frais de chirurgie à moyen terme. La pilule ne peut être délivrée que sur ordonnance vétérinaire, et nous ne la faisons qu’ après transmission de ces informations. Elle peut permettre d’attendre une mise en reproduction ou la stérilisation mais est fortement déconseillée sur le long terme. Malheureusement, ces conseils et ces mises en garde sont rarement prodigués en pharmacie, c’est pourquoi nous insistons sur ce point.

Quelles précautions prendre après la stérilisation ?

La stérilisation implique l’arrêt de la sécrétion des hormones sécrétée par les organes génitaux (oestrogènes, testostérone). Cela entraîne des modifications hormonales agissant sur d’autres fonctions:

 

  • Alimentation et métabolisme: le chat ou la chatte stérilisé(e) peut voir son appétit et sa tendance à l’embonpoint augmenter. Si la quantité et la qualité de la ration journalière ne sont pas contrôlées, des problèmes de surpoids risquent de survenir. En effet, une fois le chat/la chatte stérilisé(e), l’appétit augmente d’environ 25% alors que la dépense énergétique diminue. Le risque d’obésité est 3,4 fois plus élevé chez les chats stérilisés. Le surpoids devient alors facteur prédisposant d’autres pathologies telles que le diabète ou l’arthrose. Par ailleurs, des calculs urinaires peuvent se former lorsque votre chat est en surpoids, qu'il bouge moins et qu'il boit et urine moins fréquemment suite à la stérilisation. Le risque est accru s’il prend des aliments trop riches en minéraux. Des aliments adaptés existent et vous sont conseillés après l’opération, avec une recommandation sur la quantité. Nous vous invitons à passer régulièrement pour peser gratuitement votre chat(te) afin d’assurer un suivi rapproché de son poids et de sa ration.

  • NB: sur tous ces points, le maintien d’une activité physique régulière (accès à l’extérieur, milieu enrichi en stimulations si vie d’intérieur) apporte incontestablement des bénéfices dans le maintien du poids de forme, d’articulations solides, d’un plus grand apaisement et d’une bonne vitalité. D’ailleurs, les chats qui ont accès à l’extérieur semblent moins souvent souffrir des troubles urinaires purement liés au stress (cystites idiopathiques).

 

Pour plus d’informations sur la programmation des chirurgies cliquez sur ce lien

 

 

Calculs urinaires dans la vessie

1/5