Bientôt les vacances, avez-vous décidé d'emmener votre animal avec vous?

Je pars avec mon chien ou mon chat

 

Avant le départ :

 

  • Assurez-vous que votre animal sera accepté sur votre lieu de vacances (hôtel, location, camping, …).

 

  • Pensez à le faire identifier au moyen d’une puce électronique si cela n’est pas fait. L’identification (puce ou tatouage) est légalement obligatoire pour les chiens et les chats en France. Pratiquement,

 

 

1) Elle assure que vous êtes le propriétaire et constitue un moyen de vous retrouver s’il est perdu et ramené dans un refuge.

 

2) Elle authentifie une vaccination contre la rage notifiée dans un passeport européen,

 

3) Mettez une médaille à son collier comportant l’indication d’une identification par puce, voire même son numéro et vos coordonnées.

 

4) Si votre animal a été tatoué avant le 4 juillet 2011, cette identification reste valable pour voyager dans l'Union Européenne sauf pour l'Irlande, le Royaume-Uni et Maltes ou la puce électronique est obligatoire. Au delà de cette date, les propriétaires de chiens, de chats ou de furets souhaitant se déplacer au sein de l’Union européenne doivent faire pucer leur animal, même s’il est déjà tatoué.

 

 

  • Pensez à le protéger contre les parasites surtout dans les régions où certaines maladies dites « vectorielles » sont bien connues. Les tiques sont présentes partout en France, mais certaines espèces d’entre elles sont plus abondantes selon les régions. Elles transmettent des maladies graves comme la Piroplasmose et la Maladie de Lyme chez le chien, l’Hémobartonellose chez le chat. Les moustiques transmettent des vers cardio-pulmonaires, et les phlébotomes la Leishmaniose. Demandez conseil pour le choix d’antiparasitaires adaptés.

 

  • Vérifiez ou faites vérifier que les vaccins contre les maladies générales soient en ordre (Chien : Carré, Hépatite, Parvovirose, Parainfluenza, Leptospirose ; Chat : Coryza, Typhus, Leucose). Faites le au moins deux mois à l’avance s’il s’avère nécessaire de les remettre à jour. Ils sont ensuite valables un an.

 

  • La vaccination anti-rabique (contre la rage) n’est pas obligatoire, sauf pour les chiens dits dangereux, de catégorie 1 et 2, ou si vous sortez de France. Toutefois, cela reste vivement recommandé par précaution sanitaire. A effectuer au moins 3 semaines avant le départ. Elle est ensuite valable un an.  Pour être reconnue officiellement valide, la  vaccination anti-rabique requiert :

 

1) L’identification de l’animal (puce électronique)

2) La détention d’un passeport européen numéroté qui est délivré en consultation et qui reprend le signalement et le numéro d’identification de l’animal.

3) Le collage de la vignette du vaccin dans le passeport, signé et tamponné par le vétérinaire. Sans passeport, ce vaccin peut  quand même être effectué, et la vignette collée dans le carnet classique. Cependant, cela n’aura pas de valeur légale en cas de contrôle par des autorités ou les douanes.

 

  • Si vous partez à l’étranger:  renseignez-vous auprès de l’ambassade du pays de séjour concernant les formalités supplémentaires requises (sérologie rage, certificat de bonne santé, antiparasitaire, …). Plus d’informations sur le site du service public : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F21374.xhtml

 

  • Pensez à prendre les médicaments  nécessaires en cas de traitement en cours. Demandez un imprimé de son historique médical à votre vétérinaire traitant, si des antécédents étaient à signaler en cas de consultation sur le lieu de vacances. Repérez les structures vétérinaires où vous pouvez consulter en cas de problème.

 

Le trajet :

 

En voiture : Pour son confort, laissez-le à jeun et évitez le départ aux heures chaudes. Faites des pauses toutes les 2 heures pour le désaltérer et lui dégourdir les pattes. Pour sa sécurité, une cage de transport est l’idéal, sinon placez un filet ou une barrière de séparation s’il voyage dans le coffre. Il existe aussi des harnais spécifiques qui permettent de l’attacher à la ceinture de sécurité.

 

En train : des frais de transport sont à prévoir. Pour les animaux de moins de 6 kg placés dans un sac ou une boite de transport, ceux-ci seront minimes. Au-delà de ce poids, votre animal devra être tenu en laisse et il vous en coûtera 50% du tarif d’un billet 2ème classe. Prévoyez une muselière si on vous la demande.

 

En avion: renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne. Jusque 4 à 6 kg, votre animal pourra voyager avec vous en sac de transport ; au-delà, il devra voyager en soute.

 

Si votre animal n’est pas habitué au transport, les phéromones apaisantes (collier pour les chiens, spray pour les chats) ou un complément alimentaire contre le stress peuvent s’avérer utiles. Un sédatif peut être envisagé pour un long trajet en voiture ou en avion si nécessaire et s’il n’y a pas de contre-indication médicale. Un médicament contre le mal des transports peut vous être prescrit si votre animal y est sujet (salivation, vomissements).

 

Sur  place :

 

  • Après les baignades en mer, rincer soigneusement votre chien à l’eau claire voire au shampoing pour éliminer le sel qui est irritant. Contrairement aux idées reçues, l’eau de mer ne désinfecte pas les plaies. Un nettoyage des oreilles avec une lotion physiologique auriculaire est recommandé chez les chiens sujets aux otites.

 

  • Attention aux coups de chaleur : évitez les grandes balades en plein soleil, et les efforts aux heures les plus chaudes pour vos compagnons, surtout s’ils sont cardiaques. Ne laissez pas votre chien seul dans la voiture où la température peut monter rapidement.

 

  • Prévoyez une petite trousse de soins en promenade (désinfectant, compresse, tire-tique, écran total pour les zones dépigmentées des animaux à robe blanche (museau, oreilles), et une gamelle de voyage pour l’abreuver.

 

  • Gardez une étiquette du numéro de puce électronique ou la carte d’identification de votre animal sur vous en cas de fugue.

 

Au retour :

 

  • Pensez dans le mois qui suit à vermifuger  votre compagnon pour le débarrasser d’une éventuelle infestation par des vers présents sur votre lieu de vacances, notamment contre la Dirofilariose (vers cardio-pulmonaires).

 

  • Pensez à évoquer votre séjour dans le Sud si vous consultez votre vétérinaire traitant pour un état fiévreux dans les jours ou semaines suivant le retour, afin de rechercher sans tarder une éventuelle maladie transmise par les tiques ou les phlébotomes.

Je pars sans mon animal ...

 

Nounou à domicile ou pension ?

 

 

  • Le laisser à la maison et faire passer une bonne volonté pour s’en occuper est l’option à privilégier pour les chats à caractère indépendant et facilement stressés par les changements d’environnement. Le chat se sent souvent mieux seul chez lui, sur son territoire qu’avec une compagnie dans un nouvel endroit. Il existe des distributeurs automatiques d’eau et de nourriture pour des absences de quelques jours. Des chats peuvent tout à fait se plaire en chatterie, mais la seule façon de le savoir est de faire l’essai le temps d’un weekend par exemple. S’il n’a pas l’activité et l’appétit coupés, c’est qu’il s’y plaît !

 

  • La pension, la garde chez un proche ou chez un dog sitter sont les solutions qui conviennent à la plupart des chiens, plus attachés à vivre en groupe. Vétérinaires, toiletteurs et bouche à oreille vous aideront à faire votre choix. Un essai de courte durée est aussi recommandé avant une longue absence.

 

Quelles formalités en cas de mise en pension ?

 

  • Identification obligatoire

 

  • Vaccination contre les maladies générales (chien : Carré, Hépatite, Parvovirose, Parainfluenza, Leptospirose, chat : Coryza, Typhus, Leucose). Certains peuvent exiger la vaccination anti-rabique (rage), ou encore la vaccination contre la Toux du Chenil (chien). Cette dernière peut être réalisée par voie intra-nasale au plus tard 3 jours avant l’arrivée en pension.

 

Autres précautions

 

  • Laissez le carnet de santé, les prescriptions et les traitements en cours au responsable pour leur bon suivi.  Donnez les coordonnées de votre vétérinaire pour qu’il puisse être contacté en cas de questions sur un traitement complexe.

 

  • Traitez votre animal contre les tiques et puces avant son séjour, et contre les vers avant et après le séjour.

 

Bonnes vacances !

 

1/5
1/5
1/5
1/7